Sauge Salvia officinalis


Description de la sauge :
La Sauge est une plante à feuilles persistantes texturées, de couleur gris vert, pouvant atteindre 80 cm
de hauteur. Ses tiges se couvrent en été de fleurs le plus souvent bleu mauve,mais parfois roses ou blanches.

Attention: évitez absolument l’automédication avec la Sauge, car sur certains terrains un mauvais usage de la Sauge peut provoquer des cancers du sein. Elle est à proscrire totalement pour les femmes enceintes et celles qui allaitent.

Propriétés Médicinales de la sauge :
On utilise principalement les feuilles, les fleurs, et l’huile essentielle (Attention: elle est toxique et épileptisante, même à faibles doses. Elle est deux fois plus toxique que celle de l’Absinthe).

Usage Interne de la sauge :
En usage interne, la Sauge est utilisée pour traiter toutes les faiblesses organiques, l’asthénie, la neurasthénie, les dyspepsies par atonie gastrointestinale, les digestions lentes, l’inappétence, les affections nerveuses (tremblements, vertiges, paralysies), l’apoplexie, les bronchites chroniques et l’asthme. On s’en sert aussi pour soigner les sueurs nocturnes des tuberculeux et des convalescents, les sueurs profuses des mains et des aisselles, les adénites, le lymphatisme, les fièvres intermittentes, la diurèse insuffisante, l’hypotension, les dysménorrhées, les règles insuffisantes, la stérilité, les symptômes de la ménopause, les diarrhées des tuberculeux et des nourrissons, la cancérose. Enfin on s’en sert pour faire tarir la lactation.

Pour tout cela vous pouvez prendre une infusion constituée de 20 g de feuilles et de fleurs pour un litre d’eau bouillante, que vous laisserez infuser 10 min. Cette infusion est à prendre à raison de 3 tasses par jour. Vous pouvez aussi prendre 30 à 40 gouttes de teinture de Sauge, 2 fois par jour dans un peu d’eau chaude, ou de l’essence de Sauge à raison de 2 à 4 gouttes, 3 fois par jour, en solution alcoolique ou dans du miel, ou de la poudre de Sauge à raison d’1 à 4 g par jour.

Contre les troubles nerveux et contre les sueurs, vous pouvez prendre de l’extrait fluide de Sauge stabilisée à raison d’une cuillerée à café dans une infusion de Mélisse, à prendre le soir. Contre l’asthénie, la fatigue intellectuelle et physique, la neurasthénie, la dystonie neurovégétative, et en cas de convalescence, vous pouvez prendre un vin stimulant constitué de 80 g de feuilles de Sauge que vous laisserez macérer pendant une semaine dans un litre de vin rouge ou blanc. Ce vin est à prendre à raison d’1 à 3 cuillerées à soupe après les repas. Ce vin peut aussi être utilisé en application locale sur les aphtes.

Enfin contre les sueurs de la ménopause et de la tuberculose, vous pouvez prendre une potion constituée de 50 g d’extrait fluide de Sauge stabilisée, de 30 g de sirop de fleurs d’Oranger et d’une quantité d’eau suffisante pour 150 cc. Cette potion est à prendre à raison d’une cuillerée à soupe au coucher.

Usage Externe de la sauge :
En usage externe, la Sauge est utilisée pour soigner les leucorrhées, les aphtes, les stomatites, les angines, les laryngites, les névralgies dentaires, l’asthme, les plaies atones, les ulcères, les dermatoses, la débilité infantile, le rachitisme, la scrofulose, l’alopécie et les piqûres de guêpes et d’insectes. Enfin elle sert aussi à désinfecter les habitations.

Contre les aménorrhées, les dysménorrhées, et la stérilité, vous pouvez prendre des suppositoires constitués de 0,25 g d’extrait fluide de Sauge stabilisée, d’1 g d’onguent populeum, de 3 g de beurre de cacao, et d’une quantité suffisante de cire blanche pour un suppositoire. Ces suppositoires sont à prendre à raison d’1 à 2 par jour.

Contre les aphtes, les stomatites, les ulcérations de la bouche, les leucorrhées, les ulcères de jambe, les plaies atones, les dermatoses et les eczémas, vous pouvez vous faire respectivement des bains de bouche, des injections vaginales, ou des compresses avec une décoction constituée d’une poignée de fleurs et de feuilles de Sauge pour un litre d’eau, à laisser bouillir 10 min.

Contre les alopécies vous pouvez vous faire des frictions avec un mélange à parts égales de teinture de Sauge et de rhum. Contre les piqûres d’insectes et de guêpes vous pouvez appliquer des feuilles de Sauge froissées sur la piqûre.
Sur les plaies atones, les ulcères et les contusions vous pouvez appliquer une pommade constituée de 30 g de feuilles de Sauge, 30 g de feuilles de Lierre terrestre, 250 g d’axonge et 45 g de cire blanche.

Faites cuire le tout ensemble et retirez les plantes.

Contre l’asthme vous pouvez fumer les feuilles séchées, et pour traiter les enfants affaiblis, les rachitiques, les scrofuleux et les rhumatisants, vous pouvez ajouter de l’infusion de Sauge à leur bain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils Naturels © 2018 - Astuces de grand-mère et remèdes fournis à titre informatif. Ne remplacent en aucun cas une consultation médicale. Parlez à votre médecin avant tout traitement. Mentions