Souci Calendula officinalis


Description du souci :
Le Souci est une plante annuelle pouvant atteindre 70 cm de haut. Sa tige charnue porte des feuilles obovales pubescentes et des fleurs composées simples ou doubles de couleur orange. Les pétales servent à produire une teinture jaune, qui peut colorer aussi bien le riz et les poissons, que les fibres et les tissus.

Propriétés Médicinales du souci :
On utilise principalement les feuilles et les fleurs, surtout fraîches.

Usage Interne du souci :
En usage interne, le Souci est utilisé pour traiter l’insuffisance et les douleurs des règles (principalement chez les névropathes et les anémiées), la congestion hépatique, la scrofulose, les oliguries, les ulcères gastriques et intestinaux, et les cancers de l’utérus et de l’estomac.

Pour tout cela, vous pouvez prendre une infusion constituée d’une cuillerée à dessert à laisser infuser 10 min dans une tasse d’eau bouillante. Cette infusion est à prendre à raison d’une tasse avant chaque repas. Pour les problèmes menstruels, il faut commencer à prendre cette infusion une semaine avant les règles. Vous pouvez prendre aussi de la teinture de Souci, à raison de 2 à 4 g par jour, ou de l’extrait mou à raison de 0,30 à 0,50 g par jour.

Contre les problèmes menstruels vous pouvez prendre une potion constituée de 10 g d’extrait de Souci, 3 g de teinture de Morelle, 5 g d’alcoolat de Mélisse et d’une quantité de sirop simple suffisante pour 200 ml. Cette potion est à prendre à raison de 2 à 4 cuillerée à dessert par jour. Contre le cancer de l’utérus et de l’estomac vous pouvez prendre une décoction de 30 g de Souci par litre d’eau. Cette décoction est à prendre à raison de 5 tasses par jour.

Usage Externe du souci :
En usage externe, le Souci est utilisé pour soigner tumeurs ulcérées, les verrues, les ulcères, les crevasses, les engelures ulcérées, les plaies de toute sorte y compris les cancéreuses, les adénites, les mammites, la furonculose, les abcès, l’eczéma, les dartres, l’acné, l’impétigo, les brûlures et les irritations cutanées.

Pour tout cela vous pouvez vous faire des compresses avec un mélange constitué de 2 cuillerées à café de teinture mère de Souci pour un bol d’eau. Vous pouvez aussi appliquer de l’alcoolature de Souci à 10 % dans de l’eau, ou de la pommade de Calendula.

Pour soigner les plaies, les brûlures, les engelures ulcérées, l’impétigo, les tumeurs ulcérées, les furoncles et l’acné, vous pouvez vous faire des bains, des lavages et des compresses avec une décoction constituée de 2 poignées de Souci par litre d’eau, à laisser bouillir 10 min.

Contre l’impétigo, l’ecthyma, et les eczémas squameux ou lichénoïdes vous pouvez appliquer une pâte constituée de 5 g de teinture de Souci, et de 10 g à parts égales d’oxyde de zinc, de lanoline et de vaseline. Contre les verrues et les cors, vous pouvez appliquer sur la zone à traiter des feuilles de Souci fraîches écrasées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils Naturels © 2018 - Astuces de grand-mère et remèdes fournis à titre informatif. Ne remplacent en aucun cas une consultation médicale. Parlez à votre médecin avant tout traitement. Mentions