Ail Allium sativum


Description de l’ail :

L’Ail est une plante vivace constitué d’un bulbe formé de gousses enveloppées dans une membrane, que surmonte une tige unique, pouvant atteindre 1 m de haut, et portant des feuilles longues et minces. La tige porte à son extrémité une ombelle de fleurs blanches comestibles.

Propriétés Médicinales de l’ail :

On utilise uniquement le bulbe et son essence.

Usage Interne de l’ail :
En usage interne l’Ail est utilisé en prophylaxie et en traitement des maladies infectieuses (grippe, typhoïde, diphtérie), en traitement des diarrhées et dysenteries, des affections pulmonaires (tuberculose, bronchites chroniques), de l’asthme et des emphysèmes, ainsi que de la coqueluche. Il est aussi utile en cas d’asthénie, de fatigue cardiaque, dans le traitement de certaines tachycardies, de l’hypertension artérielle, et autres troubles circulatoires. L’Ail est aussi réputé dans le traitement de l’artériosclérose, des rhumatismes, de la goutte, de la lithiase urinaire et pour lutter contre les parasites intestinaux (ascaris, oxyures, ténia).

L’Ail peut soigner bien d’autres maladies encore, qu’il serait fastidieux de nommer toutes ici, l’Ail étant en effet depuis longtemps connu comme étant un remède quasi universel et peu coûteux.

Pour tout cela, prenez l’habitude de manger de l’Ail régulièrement sous forme de condiment, dans vos plats, salades, etc.. Utilisez le alors cru de préférence. Si la mauvaise haleine ne vous rebute pas, vous pouvez aussi manger une à deux gousses d’Ail chaque matin, ainsi que pendant les repas. Vous pouvez aussi chaque soir hacher deux gousses d’Ail avec quelques branches de Persil et ajouter quelques gouttes d’huile d’Olive. Le lendemain matin, en faire une tartine pour le petit déjeuner. Vous pouvez aussi faire des cures discontinues de quelques jours de teinture d’Ail au 1/50 à raison de 10 à 15 gouttes deux fois par jour.

En traitement contre la bronchite, la coqueluche, l’emphysème et l’hypertension, vous pouvez prendre 20 à 30 gouttes d’alcoolature d’Ail deux fois par jour.

Pour vous débarrasser des parasites intestinaux, râpez 3 à 4 gousses d’Ail dans une tasse d’eau ou de lait bouillant, laissez macérer toute la nuit, et boire le mélange le lendemain à jeun. Ce traitement doit être suivi pendant 3 semaines. Vous pouvez aussi faire une décoction de 25 g d’Ail pendant 20 min dans un verre d’eau ou de lait, que vous prendrez à raison de deux verres par jour pendant 34 jours durant la lune descendante. Cette cure est à renouveler chaque mois. Contre les vers intestinaux vous pouvez aussi prendre 20 g de suc d’Ail dans 200 g de lait tiède à jeun. Ou prendre un sirop vermifuge, constitué de 200 g de gousses d’Ail écrasées que vous laisserez infuser pendant 1 heure dans d’un litre d’eau bouillante, puis passez le tout, et ajoutez 1 kg de sucre. Ce sirop est à prendre à raison de 2 à 3 cuillerées à soupe le matin à jeun.

Pour lutter plus spécifiquement contre les ténias (qui sont des parasites particulièrement coriaces), râpez les gousses d’une grosse tête d’Ail, et faites les bouillir pendant 20 minutes dans du lait. Boire ce mélange chaque matin à jeun jusqu’à expulsion du ver, et ne rien manger avant midi.

Note: L’Ail doit être utilisé avec prudence par les sujets présentant des irritations du tube digestif. Chez les enfants, il est préférable de l’employer modérément. Les femmes allaitant doivent le supprimer de leur alimentation. Il est contre indiqué dans les états d’inflammation violente des voies respiratoires.

ail plante

Usage Externe de l’ail :
En usage externe, l’Ail est utilisé contre les cors, les verrues, les durillons, les plaies, les plaies infectées et les ulcères, ainsi que contre les abcès froids, les tumeurs blanches et les kystes. On l’utilise également contre la gale, la teigne, les otalgies et névralgies rhumatismales, la surdité rhumatismale, et contre les piqûres de guêpe et d’insectes.

Contre les tumeurs blanches, faites vous un onguent, constitué d’Ail pilé avec de la graisse et de l’huile, que vous appliquerez sur la tumeur.

Pour désinfecter les plaies et les ulcères, utilisez une solution de suc d’Ail à 10 % avec 1 à 2 % d’alcool, ou faites des compresses de vinaigre d’Ail constitué de 30 g d’Ail râpé que vous ferez macérer pendant 10 jours dans un demi litre de vinaigre.

Contre la gale et la teigne, faites vous des lavages avec une décoction de 6 gousses d’Ail pour un litre d’eau, ou bien des frictions avec un mélange constitué d’une part d’Ail pour deux d’huile camphrée. Ce dernier mélange peut aussi être utilisé en friction contre l’asthénie et la fatigue générale.

Contre la surdité rhumatismale, introduisez un tampon de coton imbibé de suc d’Ail dans l’oreille chaque soir. Pour lutter contre les otalgies, introduisez dans l’oreille une gaze assez longue (pour pouvoir la retirer facilement), contenant une gousse d’Ail râpée.

Contre les cors, les verrues et les durillons, pilez une gousse d’Ail que vous appliquerez le soir en cataplasme frais, en veillant bien à protéger avec un sparadrap les zones de peau saine. Les résultats doivent être visibles au bout de 15 jours. Une autre solution consiste à appliquer une gousse d’ail chaude, cuite au four, plusieurs fois par jour sur la zone à traiter. Vous pouvez aussi couper une rondelle d’Ail que vous appliquerez en la maintenant bien fermement sur la zone à traiter. Ce traitement est à renouveler matin et soir. Contre les verrues et les petits kystes, vous pouvez frotter la zone avec un morceau d’Ail plusieurs fois par jour. A la fin du traitement, faire de petits emplâtres d’argile.

Enfin, contre les piqûres de guêpes et autres insectes, extrayez le dard, puis frottez la piqûre avec un morceau d’Ail.

Source Morigane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conseils Naturels © 2018 - Astuces de grand-mère et remèdes fournis à titre informatif. Ne remplacent en aucun cas une consultation médicale. Parlez à votre médecin avant tout traitement. Mentions